«

»

mai 06

Imprimer ceci Article

Cher Beppe Grillo, avec Rodotá, tu t’es trompé de timing

Joli coup, Beppe. L’entêtement à promouvoir Rodotá [pour le poste de président de la rpublique italienne - NdT] a mené aux résultats suivants : 1) un nouveau mandat de Napolitano qui a toléré sans broncher toutes les atrocités de Berlusconi (ce n’est pas pour rien que tu l’appelais « Morphée »), qui a signé les lois « ad personam » et qui, chaque fois que l’énergumène, en habits de premier ministre, se lançait dans des déclarations subversives du genre « la magistrature est le cancer de la Démocratie », se bornait à demander de façon générique de « baisser d’un ton » ; 2) un gouvernement « d’entente nationale » (le qualifier de « magouille » est parfaitement interdit) entre le PDL et le PD, qui pendant 18 ans se sont alternés au pouvoir, amenant le pays à la banqueroute économique et sociale (en plus de celle morale), une banqueroute qu’ils essaient aujourd’hui, au nom de la « responsabilité » d’attribuer au mouvement 5 Stelle, alors que celui-ci vient à peine d’entrer au Parlement. Ils ont eu 18 ans pour montrer leur « responsabilité » envers le pays. Ils la découvrent seulement maintenant, car ils craignent que la maison qu’ils ont détruite ne leur tombe finalement dessus. 3) Berlusconi, qui semblait fini, est ressorti énormément renforcé de cette valse politique . 4) Le premier ministre nommé est Enrico Letta, neveu de Gianni Letta, le « conseiller » du Cavaliere [Berlusconi – NdT]. Mais nous avons aussi failli avoir comme président de la République (et ce n’est peut-être pas terminé) Giuliano Amato, le « chouchou » de Napolitano. Amato n’est pas seulement ce premier ministre qui, en pleine nuit, entre le 11 et le 12 juillet 1992, en véritable pilleur d’État, avait mis les mains dans les comptes courants des Italiens (Monti est un petit joueur, en comparaison), mais il fut le principal soutient de Bettino Craxi. La fille de Craxi, Stefania, avait déclaré : « Papa était le chef d’un parti de voleurs ? Alors Amato était le chef-voleur en second ». Mais peut-être aurait-il été préférable que l’arrogance de cette « nomenklatura » s’affiche encore davantage, jusqu’à nommer Amato [comme président de la république]. Car cela aurait asséné une telle gifle aux Italiens, qu’ils seraient peut-être finalement sortis de leur torpeur, même si j’y crois peu.

Tu t’es trompé dans le timing, Beppe. Si tu avais proposé depuis le début, avant que ne commence cette sarabande, les noms de Zagrebelski, de Caselli, de Prodi ou encore de Rodotà, étant donné qu’il plait tant à tes activistes (qui ne connaissent probablement pas très bien le personnage, profondément mouillé aussi bien dans la 1re que dans la 2e Republique), Bersani n’aurait pas pu te dire non, car ces noms, lui aussi les avait mis en avant. Et Berlusconi serait maintenant hors-jeu. Au lieu de cela, avec les noms de Gabanelli et Strada, tu as perdu deux jours, et donné le temps au PDL et au PD d’organiser la grande « magouille » avec Marini, qui a ensuite échouée, non pas grâce à vous, mais de par les mésententes au sein du Parti démocrate. Le reste a suivi naturellement. Bersani ne pouvait plus accepter votre candidat Rodotá après qu’avec ses sponsors, ce dernier se soit mis en travers de son chemin. Cela aurait été comme donner les clefs de la maison à un autre locataire.

Cher Beppe, je sais bien, comme toi, que notre démocratie n’est qu’une parodie, mais si tu as l’intention, comme cela semble être le cas, de renverser la table en restant à l’intérieur, tu dois apprendre à mieux utiliser sa grammaire et sa syntaxe. Autrement, les fripouilles qui s’amusent à ce petit jeu depuis des décennies te rouleront dans la farine à chaque occasion.

Avec toute ma sympathie, mon affection et mon estime de toujours.

Massimo Fini
Il Fatto Quotidiano, le 27 avril 2013
 

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Lien Permanent pour cet article : http://www.massimofini.fr/cher-beppe-grillo-avec-rodota-tu-tes-trompe-de-timing/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Email
Print