«

»

fév 19

Imprimer ceci Article

Les partis politiques devraient remercier Grillo

À mesure que s’approche la date des élections, les représentants des partis, qui ces dernières semaines ont inondé de leur présence tous les talk-shows  – sans jamais parler de lui, sinon en se référent de façon générique au « populisme » ou à l’ « anti-politique » Corriere della Sera tout en se gardant bien de le nommer directement -, et les colonnes des journaux liés au système, c’est-à-dire quasiment tous, s’aperçoivent aujourd’hui que Beppe Grillo existe, lui aussi. Après des mois d’un silence prudent, le lui a consacré, outre un éditorial de Pierluigi Battista, embarrassé et plutôt ambigu comme pratiquement tout ce qu’écrit Battista (ou Giuliano Ferrara), deux pages entières de son édition, où l’on apprend, entre autres, que le Mouvement 5 Stelle recueillerait 30 % des intentions de vote parmi les jeunes de 18 à 23 ans. Même lors des talk-shows  les plus soumis au Pouvoir, comme l’émission Porta a Porta, il est devenu impossible de ne pas parler de Grillo.

Cette soudaine attention montre bien que les partis ont une peur bleue, et craignent de s’être trompés dans leurs plans. Et ils couvrent Grillo d’insultes, ce qui est également la preuve de leur frayeur. À gauche on le traite de « fasciste » (Luigi Manconi), à droite de « pessimiste hypercritique » (Mario Monti), à droite ils voient soudain en lui un danger communiste (Berlusconi : « Nous avons appris que la plupart de ses candidats proviennent des centres sociaux et des groupes « No Tav » [contre la ligne TGV Lyon-Turin en val Susa – NdT]. Mais les accusations les plus récurrentes sont naturellement celles de « populisme », d’ « anti-politique », de « despotisme »  à l’intérieur de son mouvement. Pour ce qui est de savoir ce qu’on entend par « populisme », pour ma part, je le confesse, je ne l’ai jamais bien compris. Le dictionnaire Palazzi le définit comme un « comportement génériquement démocratique et socialiste, sans aucune pas doctrinale. » J’aimerais bien savoir quel parti aujourd’hui possède une « solide base doctrinale ». Le PDL du « délinquant naturel » Berlusconi (c’est ainsi que le qualifie la sentence du tribunal de Milan dans l’affaire Mediaset) ? Le PD où on trouve tout et son contraire ? Le nouveau parti de l’ex-magistrat Ingroia ? Le microparti « Fratelli d’Italia » de l’insupportable Ignazio La Russa ? Se battre contre tous ceux-là, et leurs vassaux et acolytes, parmi lesquels on trouve les neuf dixièmes du journalisme italien qui ont à moitié détruit, économiquement, socialement, moralement notre pays en trente ans de méfaits, se battre contre eux donc, ce n’est pas faire de l’ « anti-politique », au contraire, c’est faire une politique contre cette politique-là.

Enfin, le « despotisme » est nécessaire pour un mouvement révolutionnaire à peine naissant, comme celui de Grillo, même en usant de moyens pacifiques. Les partis politiques, plutôt que de le diaboliser, devraient dire merci à Grillo, et ce, pour au moins deux raisons. D’une part, parce que sans le Mouvement 5 Stelle, il y aurait une abstention de presque 70 %, et il deviendrait par trop évident que deux Italiens sur trois ne croient plus à la supercherie de la démocratie représentative. Mais surtout, il y a le fait que Grillo canalise par son mouvement, en l’institutionnalisant et la neutralisant, une rage croissante qui pourrait bien exploser à tout moment sous des formes ô combien plus violentes.

Massimo Fini
Il Fatto Quotidiano, 16 février 2013
 

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Lien Permanent pour cet article : http://www.massimofini.fr/les-partis-politiques-devraient-remercier-grillo/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Email
Print