Archives du mot-clé : Italie

juin 04

Dix, cent, mille coups d’Etat

Le coup d’État s’est en réalité produit il y a plusieurs années, depuis que les partis, qui sont des associations privées, sont parvenus à tout occuper ; les institutions, le gouvernement, la présidence de la République, les régions, les communes, les compagnies municipales, l’État parallèle, la Rai [radio télévision italienne – NdT], et dans  une certaine mesure aussi les journaux, les conservatoires, les théâtres, les  thermes.
Et ce sont donc eux les auteurs du coup d’État, même si ce dernier se montre de façon plus visible aujourd’hui, du fait que cette classe politique, assiégée par le malaise social, le Mouvement 5 Stelle, et par l’abstention, se serre les coudes. Ce n’est pas d’aujourd’hui que les diatribes, ou les luttes entre droite et gauche ne sont que des artifices, ou mieux, sont là pour permettre aux uns de s’emparer des postes de pouvoir, tandis que les autres occupent le sous-État.

Massimo Fini, sur Beppegrillo.it En savoir plus »

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Lien Permanent pour cet article : http://www.massimofini.fr/dix-cent-mille-coups-detat/

mai 06

Cher Beppe Grillo, avec Rodotá, tu t’es trompé de timing

Joli coup, Beppe. L’entêtement à promouvoir Rodotá [pour le poste de président de la rpublique italienne - NdT] a mené aux résultats suivants : 1) un nouveau mandat de Napolitano qui a toléré sans broncher toutes les atrocités de Berlusconi (ce n’est pas pour rien que tu l’appelais « Morphée »), qui a signé les lois « ad personam » et qui, chaque fois que l’énergumène, en habits de premier ministre, se lançait dans des déclarations subversives du genre « la magistrature est le cancer de la Démocratie », se bornait à demander de façon générique de « baisser d’un ton » ; 2) un gouvernement « d’entente nationale » (le qualifier de « magouille » est parfaitement interdit) entre le PDL et le PD, qui pendant 18 ans se sont alternés au pouvoir, amenant le pays à la banqueroute économique et sociale (en plus de celle morale), une banqueroute qu’ils essaient aujourd’hui, au nom de la « responsabilité » d’attribuer au mouvement 5 Stelle, alors que celui-ci vient à peine d’entrer au Parlement. Ils ont eu 18 ans pour montrer leur « responsabilité » envers le pays. Ils la découvrent seulement maintenant, car ils craignent que la maison qu’ils ont détruite ne leur tombe finalement dessus. En savoir plus »

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Lien Permanent pour cet article : http://www.massimofini.fr/cher-beppe-grillo-avec-rodota-tu-tes-trompe-de-timing/

mai 06

Emma Bonino, une ministre « fanatique » des droits de l’Homme

Il y a chez Emma Bonino, la toute nouvelle ministre des Affaires étrangères italienne, la bonté sanguinaire d’une Sainte Catherine de Sienne. C’est une pure fanatique des droits humains, un peu moins des êtres humains. Si elle soupçonne dans quelque partie du monde que ce soit, une violation des droits de l’homme, elle est prête à demander l’envoi de troupes, de chars d’assaut, de B-52, ou de bombes à l’uranium appauvri. « Je suis une non-violente, pas une pacifiste, » affirme-t-elle. Le fait est que depuis plus de 15 ans, Emma Bonino est une va-t-en-guerre aux pures et saintes intentions.

En savoir plus »

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Lien Permanent pour cet article : http://www.massimofini.fr/emma-bonino-une-ministre-fanatique-des-droits-de-lhomme/

avr 15

La grâce hypocrite accordée par le président italien à un agent de la CIA coupable d’enlèvement

Le Président de la République italienne, Giorgio Napolitano, a gracié sans que cela lui soit demandé, ni par l’intéressé ni par les autorités américaines, l’agent secret Joseph Romano, qui en 2003 était à la tête de la base militaire de l’OTAN d’Aviano, et qui avait été condamné le 19 septembre dernier par la Cour de Cassation – et donc de manière définitive – à 7 ans de réclusion pour l’enlèvement à Milan en février 2003 de l’imam radical Abu Omar, coupable simplement d’être ce qu’il était, un imam radical. En même temps que Romano, la Cour de Cassation avait condamné 22 agents de la CIA qui avaient participé à l’opération, y compris le chef du Renseignement américain à Milan, Bob Lady. Des condamnations auxquelles s’ajoutent, en appel pour le moment, celles de 3 autres agents de la CIA opérant à l’époque à Rome sous passeports diplomatiques. En savoir plus »

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Lien Permanent pour cet article : http://www.massimofini.fr/la-grace-hypocrite-accordee-par-le-president-italien-a-un-agent-de-la-cia-coupable-denlevement/

mar 13

Démocratie directe : pourquoi le rêve de Beppe Grillo n’est pas réalisable

Beppe Grillo voudrait abroger l’article 67 de la Constitution italienne qui dit ceci : « chaque membre du Parlement représente la Nation et exerce ses fonctions sans obligation de mandat. » [NdT : c’est-à-dire sans obligation autre que de rendre compte aux électeurs] Je comprends la préoccupation du leader du Mouvement 5 Stelle, non seulement à la lumière des récents scandales (Scilipotti, Razzi, De Gregorio), mais également vu cette satanée habitude qu’ont les partis d’aller piocher des éléments chez les voisins. Un des champions de cette manie est Clemente Mastella, qui avait cependant l’honnêteté parfaitement impudique de l’admettre, et alors qu’un jour Francesco Cossiga lui reprochait une de ses campagnes d’ « acquisitions rémunérées [de parlementaires] », il avait répondu de façon parfaitement ingénue : «  je ne comprends pas pourquoi quand je fais ce genre de chose pour mon parti c’est mal considéré, alors que c’était accepté lorsque je le faisais pour Cossiga. » En savoir plus »

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Lien Permanent pour cet article : http://www.massimofini.fr/democratie-directe-pourquoi-le-reve-de-beppe-grillo-nest-pas-realisable/

mar 06

[Vidéo] Massimo Fini interviewé sur le « boom » de Beppe Grillo

L’écrivain et journaliste italien Massimo Fini commente la récente percee du mouvement 5 stelle de Beppe Grillo aux elections italiennes.


Le boom de Beppe Grillo : l’aube d’une nouveau… par MassimofiniFR

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Lien Permanent pour cet article : http://www.massimofini.fr/video-massimo-fini-interviewe-sur-le-boom-de-beppe-grillo/

mar 04

« Boom » de Beppe Grillo, le coup d’envoi d’un nouveau système politique

Nos hommes politiques et leurs conseillers, souvent déguisés en journalistes, ressemblent à Alice au Pays des merveilles. Pendant des mois ils ne se sont pas aperçus du phénomène Grillo, sautillant d’une chaine de télé à l’autre, n’en parlant jamais sauf pour le qualifier de « populiste » ou d’ « antipolitique ». C’est seulement dans les derniers jours de la campagne électorale qu’on a vu poindre une certaine préoccupation. Il suffisait pourtant de mettre un peu le nez en dehors des studios de télé, de descendre dans la rue et d’entrer dans un bar ou de monter dans un bus pour sentir ce qui se passait. Si vous posiez la question [du vote] à un adulte, il vous répondait : « cette fois je ne vote pas, j’en ai marre qu’on se foute de moi, ou bien je donne mon vote à Grillo. » Les jeunes, dans des proportions inversées par rapport aux plus âgés, se déclaraient ouvertement « grillini » ou bien « apolitiques ». En savoir plus »

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Lien Permanent pour cet article : http://www.massimofini.fr/boom-de-beppe-grill-le-coup-denvoi-dun-nouveau-systeme-politique/

fév 19

Les partis politiques devraient remercier Grillo

À mesure que s’approche la date des élections, les représentants des partis, qui ces dernières semaines ont inondé de leur présence tous les talk-shows  – sans jamais parler de lui, sinon en se référent de façon générique au « populisme » ou à l’ « anti-politique » Corriere della Sera tout en se gardant bien de le nommer directement -, et les colonnes des journaux liés au système, c’est-à-dire quasiment tous, s’aperçoivent aujourd’hui que Beppe Grillo existe, lui aussi. Après des mois d’un silence prudent, le lui a consacré, outre un éditorial de Pierluigi Battista, embarrassé et plutôt ambigu comme pratiquement tout ce qu’écrit Battista (ou Giuliano Ferrara), deux pages entières de son édition, où l’on apprend, entre autres, que le Mouvement 5 Stelle recueillerait 30 % des intentions de vote parmi les jeunes de 18 à 23 ans. Même lors des talk-shows  les plus soumis au Pouvoir, comme l’émission Porta a Porta, il est devenu impossible de ne pas parler de Grillo. En savoir plus »

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Lien Permanent pour cet article : http://www.massimofini.fr/les-partis-politiques-devraient-remercier-grillo/

fév 13

Le perdant, c’est toujours l’électeur

Quelle agonie. On ne peut pas allumer le poste de télévision sans tomber immédiatement sur ces mêmes visages qui pontifient. On ne peut allumer la radio sans entendre leurs voix odieuses ni feuilleter un journal sans se voir submergés par un torrent de déclarations contradictoires, sans motivations, irréalistes, hyperboliques. Et ils semblent tombés de la dernière pluie. Tous vierges et purs. Pas un pour avoir, après 20 ou parfois 30 ans de vie politique, l’honnêteté intellectuelle d’assumer au moins en partie quelque responsabilité dans le désastre économique et moral dans lequel notre pays a sombré. Chacun la rejette invariablement sur l’adversaire, ou présumé tel. Ce spectacle devrait suffire à faire dire au citoyen doté d’un minimum de discernement : vous savez quoi ? Je ne vote pas, je ne veux pas vous légitimer, pour la nième fois, pour que vous me commandiez encore 5 ans, pendant lesquels je devrai de surcroit vous payer grassement. En savoir plus »

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Lien Permanent pour cet article : http://www.massimofini.fr/le-perdant-cest-toujours-lelecteur/